Le jardin tropical du bois de Vincennes a été pendant plusieurs décennies une des vitrines de la magnificence de l’empire colonial français. On y exhibait avec fierté des produits issus des colonies, produits de l’agriculture, de l’artisanat, mais aussi des êtres humains. A présent, le jardin tropical est laissé à l’abandon. Des pillages et des incendies ont accéléré la décrépitude naturelle des édifices mais rien n’est mis en œuvre pour préserver ou restaure ce qu’il reste de ce lieu de mémoire. Pourquoi avoir abandonné ce jardin? L’Histoire qu’il cache ou qu’il révèle est elle trop récente? Trop Honteuse? Au-delà de l’étrange et fascinante beauté qui émane des ruines et des friches, l’observation de la lente décrépitude des choses rendues à la nature donnera écho à la question de savoir ce qu’est un lieu de mémoire.

Tout acte de civilisation est un acte de barbarie

Walter Benjamin
Le mot du producteur

“En Friche” est le deuxième film produit par Lardux Films de Françoise Poulin Jacob, après le très beau Je vous écris du Havre réalisé en 2011. C’est un film à l’écriture soignée et aux partis pris de réalisation tranchés. Un film personnel. Un documentaire de création comme on l’entend souvent à propos de ces films documentaires dont le traitement, la réalisation, comptent autant que le « sujet ». C’est pourquoi sûrement le CNC lui a accordé une aide à l’écriture puis au développement. Et de fait, aucune télévision n’a voulu de ce film au ton singulier.

Lors de sa présentation a Lussas aux Rendez Vous d’Aout , un atelier de travail sur les projets, nous avons eu le plaisir de voir publié dans la version web du Monde, un article de Clarisse Fabre sur le projet.

1 2